La satisfaction de l’ensemble des exigences fait qu’un sable de fonderie est très généralement composé de trois catégories de matériaux qui sont :

- Un matériau granuleux ou sable de base qui en constitue la masse principale, en quelque sorte son squelette réfractaire,

- Un liant destiné à agglomérer les grains entre eux et qui doit obligatoirement pouvoir évoluer de l’état liquide ou plastique à l’état solide, c’est le phénomène de durcissement,

- Un certain nombre d’adjuvants, sans pouvoir liant mais néanmoins nécessaires à la réussite d’un moulage, destinés à conférer des propriétés secondaires comme l'état de surface ou bien les propriétés de démoulage (du modèle).

Nous utilisons deux types de sable :

Le sable naturel

 

Le sable chimique

 La fonderie de précision à la cire perdue consiste à réaliser en cire, par injection dans des outillages, la réplique (ou modèle) de chacune des pièces désirées ; l'assemblage de ces modèles sur des canaux de coulée également en cire constitue une grappe ; après avoir entouré uniformément cette grappe d'une carapace de céramique, on fait fondre la cire, qui laisse son empreinte exacte dans la céramique, dans laquelle on verse le métal en fusion. Après refroidissement la carapace est détruite et les pièces en métal sont séparées et parachevées. Cette technique offre les avantages suivants :

- Précision dimensionnelle, d'où réduction ou suppression de l'usinage.
- Très bon aspect de surface, d'où réduction ou suppression des traitements de surface.
- Liberté de conception par l'obtention de formes complexes et de faibles épaisseurs.

 

La cire perdue